Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Transports, mobilité

Contenu

Objectif CO2 pour les transporteurs routiers en Champagne-Ardenne !

partager sur facebook partager sur twitter
10 juin 2013

Objectif CO2 : les transporteurs s'engagent

27 avril 2009

Il y a un an à peine, l’ensemble des représentants de la profession et de l’administration (sous l’égide de l’Observatoire régional des transports) s’engageaient symboliquement lors de la semaine du développement durable, afin de mobiliser forces et moyens pour créer un groupe de travail visant à faciliter la réduction des émissions de CO2 au sein des entreprises régionales de transport. Fruit de ce travail en collaboration, la Champagne-Ardenne est l’une des premières régions de France à déployer aujourd’hui sur le terrain la démarche nationale « Objectif CO2 - Les transporteurs s’engagent » …

Les conclusions du Grenelle de l’environnement ont retenu l’objectif de réduire de 20% d’ici 2020 les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de l’ensemble des transports en France. C’est dans cette perspective que le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire (MEEDDAT), l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME), en concertation avec la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers (FNTR) et la fédération des entreprises de Transport et Logistique de France (TLF), ont élaboré une charte nationale intitulée Charte d’engagements volontaires de réduction des émissions de CO2.

Cette charte permet à toutes les entreprises de transport, quelle que soit leur taille, de s’engager sur trois ans dans un plan d’actions concrètes et personnalisées en vue de diminuer leur consommation de carburant et, par voie de conséquence, leurs émissions de CO2 (principal gaz à effet de serre).

En Champagne-Ardenne, l’Observatoire régional des transports (ORT) et ses partenaires : l’ADEME, la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, le Conseil Régional, l’Université de Reims, la fédération TLF, la FNTR, le groupe Promotrans, l’UNOSTRA et l’AFT-IFTIM, se mobilisent afin de décliner régionalement la démarche au plus près des entreprises locales.

Les transporteurs sont invités, dans un premier temps, à intégrer la démarche et, dans un second temps, à signer la Charte d’engagements volontaires de réduction des émissions de CO2.

Un animateur régional Objectif CO2 est à leur disposition pour les accompagner pas à pas dans cette démarche. Il est à la disposition des professionnels et de la presse pour répondre à toutes les questions et guider les entreprises dans le cadre de l’opération.

Vos correspondants Objectif CO2 en Champagne-Ardenne :
Baptiste BECK - tél : 03 51 41 63 36
Yann CARBAIN - tél : 03 26 69 20 96

brochure screen web

Pourquoi les transporteurs sont-ils concernés ?

  • Parce que 81 % des échanges commerciaux en France sont assurés par les poids lourds.
  • Parce que le transport routier de marchandises représente environ 10 % de la consommation finale totale d’énergie en France.
  • Parce que les émissions de dioxyde de carbone (CO2) du secteur des transports représentent 35% des émissions totales en France, dont 8,7% pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes (poids lourds, bus et cars) et 5,5% pour les véhicules utilitaires légers.
  • Parce que le CO2 génère, à lui seul, l’essentiel de l’effet de serre du secteur des transports.
  • Parce que les émissions globales de CO2 du transport de marchandises (poids lourds et véhicules utilitaires légers) sont toujours en augmentation, contrairement aux autres activités humaines, en particulier le transport de voyageurs.
     

    photo camion
     

Quels bénéfices pour les entreprises ?

  • Un bénéfice économique
    Réduire ses émissions de CO2, c’est réduire sa consommation de carburant et sa vulnérabilité face aux aléas des cours des produits pétroliers. Cela compte particulièrement dans un contexte où les charges de carburant représentent en moyenne 25% du prix de revient du transport routier en longue distance !
     
  • Un bénéfice vis-à-vis des clients
    Pour les transporteurs, réduire ses émissions de CO2, c’est maintenir un avantage concurrentiel et répondre à une demande des chargeurs et des donneurs d’ordre soucieux de réduire l’impact carbone de leurs activités de transport. C’est aussi prendre une longueur d’avance par rapport aux futures réglementations.
     
  • Un bénéfice managérial
    Réduire ses émissions de CO2, c’est impliquer l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise autour d’un objectif fédérateur. C’est aussi engager toute l’entreprise, ses salariés, ses clients et ses fournisseurs dans une démarche structurante, valorisante en interne et en externe.
     
  • Un bénéfice environnemental
    Réduire ses émissions de CO2, c’est améliorer l’image de la profession auprès du grand public. C’est participer très concrètement à la lutte contre le changement climatique et contribuer à atteindre les objectifs du Grenelle de l’Environnement.
    Adopter une conduite plus souple, moderniser sa flotte de véhicules, suivre sa consommation de carburant, rationaliser ses déplacements, optimiser les flux et le remplissage des camions… sont autant d’actions qui conduisent à réduire la consommation de carburant et donc les émissions de gaz à effet de serre, mais également l’encombrement du trafic, les nuisances sonores et à améliorer la qualité de l’air.

Du diagnostic à l’action …

La réussite de la démarche « Objectif CO2 » dépend non seulement de l’implication de l’entreprise, mais aussi, dans une large mesure, de la méthodologie employée. L’entreprise signataire doit ainsi respecter quatre étapes clefs :

  • 1. L’autoévaluation
    Vérifier l’existence des conditions préalables : mon entreprise est-elle prête à mettre en oeuvre la démarche « Objectif CO2 » ?
  • 2. La réalisation du diagnostic CO2
    Définir un état de référence et un plan d’actions : quel est l’état des lieux dans mon entreprise et quelles actions vais-je mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs fixés ?
  • 3. La signature de la charte
    S’engager : mon entreprise s’engage sur 3 ans et agit avec le soutien de l’Observatoire Régional des Transports.
  • 4. Le suivi annuel
    Vérifier le respect des engagements : mon entreprise fait un bilan des actions menées et évalue avec l’Observatoire Régional des Transports les résultats obtenus.

Comment agir efficacement et durablement ?

Les actions susceptibles d’être mises en oeuvre dans l’entreprise ont été réparties selon quatre axes :

  • Axe 1 : véhicule
    En agissant sur les véhicules, en utilisant des équipements et des solutions technologiques reconnus, vous réduisez vos consommations de carburant et donc vos émissions de CO2.
  • Axe 2 : carburant
    Vous pouvez mieux gérer la consommation, par exemple grâce à des logiciels ou des carburants alternatifs, et diminuer votre dépendance au gazole.
  • Axe 3 : conducteur
    En agissant auprès des conducteurs et en promouvant l’écoconduite, vous placez l’humain au centre de votre dispositif. Vous responsabilisez vos équipes et influez sur l’un des vecteurs les plus puissants de réduction des émissions de CO2 : la conduite !
  • Axe 4 : organisation des transports
    En repensant l’organisation générale de vos transports, vous améliorez la performance environnementale de votre entreprise. Vous pouvez impliquer votre propre exploitation, mais aussi vos donneurs d’ordre, vos sous-traitants et l’ensemble des professionnels de la logistique.

Les outils disponibles

Des outils informatiques et des guides méthodologiques ont été développés spécialement à l’attention des transporteurs.

com

  • Le guide général de la démarche d’engagements volontaires ;
  • Une présentation de la démarche sous forme de diaporama ;
  • Un tableur d’auto-évaluation et son guide d’utilisation permettant d’évaluer la capacité de l’entreprise à se lancer dans la démarche et à remplir les objectifs fixés ;
  • Le formulaire de la charte d’engagements volontaires, à compléter par l’entreprise et ses partenaires signataires ;
  • Un cahier des charges qui permet de guider l’entreprise (ou de guider le prestataire extérieur si elle choisie de se faire assister) pour réaliser le diagnostic CO2 ;
  • Un tableur « Engagements volontaires » et son guide d’utilisation permettant, après la saisie des données relatives à l’activité de l’entreprise, d’évaluer les gains potentiels de CO2 selon les actions choisies, de suivre les émissions de CO2, l’état d’avancement des objectifs ainsi que l’évolution de(s) indicateur(s) de performance environnementale ;
  • Une série de « fiches actions », classées en fonction des quatre axes de la démarche (véhicule, carburant, conducteur, organisation des transports). Ces fiches comprennent des informations détaillées sur les différentes actions susceptibles d’être mises en œuvre pour réduire les consommations de carburant.
  • Les visuels (affiches et logo) « Objectif CO2, les transporteurs s’engagent » avec leur charte d’édition graphique, afin de permettre aux entreprises de communiquer sur leurs engagements.
     

    bouton

Pied de page

Site mis à jour le 26 mai
Plan du siteContactMentions légales  | AuthentificationFlux RSS